Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, combien en 2016 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 31 décembre 2015

A l'Homme, de Victor Hugo, début du poème

En cette fin d'année dense en événements tragiques et exacerbés, j'aurais pu dans mes rêves poétiques clic et clic ou présenté autrement clic. j'ai eu envie de relire ce poème de Victor Hugo, si visionnaire

mercredi 30 décembre 2015

mardi 29 décembre 2015

Le génie du père noël

Épilogue d'un récit-conte en trois épisodes     épisode 1   épisode 2
Il faut dire que sur ce coup-là, l'appel à témoins de Adamante m'a suggéré une idée de génie alors que je me perdais en hypothèses sur ces mésaventures ...

dimanche 27 décembre 2015

Regards dans le rétroviseur : dimanche 10 février 2013

C'était un dimanche comme un autre.
Après un énième agacement sur les hoquets de la plateforme mon blog, unique à l'époque, et la publicité envahissante, j'ouvrais un blog sur la plateforme blogger, juste pour tester.
Sans avoir aucune idée de ce que j'allais en faire.

vendredi 25 décembre 2015

Pas de Noël pour les perdreaux

Suite de Charlotte la grondine

Je revenais du marché perdue dans mes pensées, me demandant sous quelle forme j'allais bien partager ce bond de poisson moribond, ce saut, sursaut de l'extrême qui venait de me perturber au marché. Tellement que mon esprit habituellement rationnel en bégaye.
Il était une fois ... ? D'où venait donc cette formule ? Pouvais-je l'utiliser pour une histoire vraie ?

mercredi 23 décembre 2015

Charlotte, la grondine

Ce pourrait être une fable, c'est juste une aventure bien réelle qui en a étonné plus d'un. Dommage qu'il n'y ait pas eu de reporter pour immortaliser la scène.

vendredi 18 décembre 2015

Le journal du père noël, pour Mil et Une

Pour Mil et Une, sur l'image du sujet de la semaine 51

Avant-propos :
J'aurais pu comme d'habitude commencer par l'indication d'usage que les habitués connaissent par cœur et dont ils s'agacent sans doute. Le titre met sur la piste de l'image même si elle ne se précise qu'au bout de quelques lignes. Et puis pourquoi pas se forger sa propre image mentale ...

jeudi 17 décembre 2015

De neige en haïkus, compilés par Jackie Hardy

Lilousoleil à la barre des CROQUEURS DE MOTS pour ce défi n°156 et dernier de l'année. (le mien Clic).
Les jeudis poésies : jeudi 10 décembre   Noël ou nonjeudi 17 décembre poème libre… 

dans Haïku, poésies anciennes et modernes, anthologie compilée par Jackie Hardy, aux éditions Véga, adaptation en français par Bernard Dubant  :

les dictons dans Noël au balcon ?

Pour faire suite au billet du défi n°156

Le dicton utilisé jeudi et lundi, je l'entends depuis ma toute petite enfance :

Noël au balcon, Pâques aux tisons

mercredi 16 décembre 2015

Abraham et ses dames

Abraham était un quidam
qui ne voulait pas déclarer sa dame.
Son mensonge a déclenché des drames !
Etait-ce la peine de doper son spermogramme
pour faire tant de ram-dam ?

lundi 14 décembre 2015

Défi n°156 : Noël au balcon ou noël aux tisons ?

lilousoleil à la barre des CROQUEURS DE MOTS de ce défi n°156 et dernier de l'année nous a distribué la feuille de route lundi dernier :
Je remercie le capitaine Dômi de me confier la barre pour ce dernier défi de cette année.
Je ne vais pas être originale, mais après le mois de novembre terrible, je vous propose de nous conter une histoire.
Oui un conte, un vrai, racontez-nous  une belle histoire de Noël et uniquement de Noël.

jeudi 10 décembre 2015

Noël aux tisons ou noël au balcon ?

Lilousoleil à la barre des CROQUEURS DE MOTS pour ce défi n°156 et dernier de l'année.
Je ne vais pas être originale, mais après le mois de novembre terrible, je vous propose de nous conter une histoire.
Oui un conte, un vrai, une belle histoire de Noël et uniquement de Noël.
Les jeudis poésies : jeudi 10 décembre   Noël ou non
jeudi 17 décembre poème libre… 

mercredi 9 décembre 2015

Il a perdu son Eurydice

La mythologie grecque nous a fait retenir plus volontiers Orphée, mais c'est quand même dans l'histoire Eurydice qui est restée dans les ténèbres à cause de son incapacité à ne pas se retourner. Pourquoi plaint-on tant Orphée et bien peu Eurydice ?

lundi 7 décembre 2015

jeudi 3 décembre 2015

Le zèbre, de Robert desnos

Défi n°155 piloté par lenaïg pour les CROQUEURS DE MOTS à l'horizon d' "une belle rencontre".
Avec pour les jeudis en poésie des 26 novembre et 3 décembre 2015 : thème libre, ou proposition : le portrait d'un animal ou d'un personnage célèbre (ou reconnaissable), sans le nommer mais en donnant des indices au long de son poème.

mercredi 2 décembre 2015

lundi 30 novembre 2015

Défi n°155 : Une belle rencontre

Défi n°155 piloté par lenaïg pour les CROQUEURS DE MOTS à l'horizon d' "une belle rencontre".

Pas beaucoup de temps, des contre-temps aussi, pas vraiment le cœur à écrire. Et puis ce texte dont j'ai envie de partager avec vous le contenu et l'utopie, même naïve.

dimanche 29 novembre 2015

Quand le dernier arbre ...

Avec la conférence sur le climat, la légende du colibri, judicieusement remis en avant par Pierre Rabbi il y a déjà quelques années, est depuis quelques jours repris un peu partout.
Mais quand le dernier colibri cherchera le dernier arbre qui aura disparu ? ...

vendredi 27 novembre 2015

Tanka à un poète, la solution

solution de la devinette du tanka à un poète pour le jeudi en poésie du défi n°155

Cette impertinence empruntée au tanka porte sur les états d'âme d'Alfred de Musset dont George Sand ne supportait plus les caprices, les exigences et (si le mot n'existait pas le comportement si) le machisme.

jeudi 26 novembre 2015

Tanka à un poète, de Jeanne Fadosi

Défi n°155 piloté par lenaïg pour les CROQUEURS DE MOTS à l'horizon d' "une belle rencontre".
Avec pour les jeudis en poésie des 26 novembre et 3 décembre 2015 : thème libre, ou proposition : le portrait d'un animal ou d'un personnage célèbre (ou reconnaissable), sans le nommer mais en donnant des indices au long de son poème.

mercredi 25 novembre 2015

25 novembre ... Vivre femme

Aujourd'hui 25 novembre
Celles et ceux qui connaissent mon mes blogs savent un peu en quoi ce sujet me tient à cœur

J'aurais dû avoir le courage de faire un billet inédit comme je l'ai fait depuis 2010. 
Pourquoi cette année-là et pas avant ?

Prudence papillonne

réédition de ce prénom mis en scène pour la récré-à-Bigornette en novembre 2009

S'il en est un qui danse,
De fleur en fleur,
Enivré de leur senteur,
Entraîné par la cadence,

dimanche 22 novembre 2015

Du défi n°154 au défi n°155 : quand il est temps de ...

Cap sur le défi n°155 avec Lenaïg !


Le temps m'a filé entre les doigts encore plus étrangement que d'habitude. J'avais prévenu dômi que, si je pouvais proposer un sujet que j'avais en réserve, j'aurais du mal à en assurer le suivi. Un grand merci à notre capitaine de l'avoir fait pour moi.

samedi 21 novembre 2015

"Dans le silence des mots tus"

En passant sur les blogs ce soir, je découvre le sujet de novembre du nid des mots de abécé et une fois de plus, j'ai laissé passé la date et le temps de m'inscrire pour participer. Mes mots sont souvent hors délais, prennent leur temps, sont hésitants.
Juste une citation :

jeudi 19 novembre 2015

(Sans titre) XV - Elégies, de Georges Duhamel, suivi de La colombe poignardée, de Guillaume Apollinaire

Votre humble moussaillon à la barre des CROQUEURS DE MOTS pour ce défi n°154.
jeudis en poésie libres (12 et 19 novembre). fil rouge éventuel le temps  (celui qui passe et que l'on mesure en heures, en années-lumière ou en secondes ...). 
J'avais déjà choisi ce poème de Georges Duhamel, publié en 1920 et regroupant des poèmes écrits pendant et après la première guerre mondiale. Je le complète ce dimanche par le si poignant calligramme de Guillaume Apollinaire que j'ai déjà plus d'une fois publié sur mon blog

mercredi 18 novembre 2015

lundi 16 novembre 2015

Défi n°154 : "Pourquoi chercher midi à quatorze heures ?"

Votre humble moussaillon à la barre des CROQUEURS DE MOTS pour ce défi n°154.

Avertissement : j'ai programmé ce petit texte jeudi dernier.
J'en avais commencé la rédaction une semaine avant.
Le sens (et le non-sens) que je mettais dans ces mots
qui résonnent maintenant avec une force insoupçonnée
se voulait intemporel.Ils ne faisaient référence à rien en particulier.
J'ai hésité samedi à le maintenir en ligne
et j'ai vite opté pour son maintien.

jeudi 12 novembre 2015

Toi, de Martine Madelaine-Richard*

Votre humble moussaillon à la barre des CROQUEURS DE MOTS pour ce défi n°154.
jeudis en poésie libres (12 et 19 novembre). fil rouge éventuel le temps  (celui qui passe et que l'on mesure en heures, en années-lumière ou en secondes ...). 

mercredi 11 novembre 2015

Estelle, élégante voyelle











Estelle
Élégante voyelle
    S'enrubanne               
en majuscule            
     Sonne en S               
  Avec adresse
               S'envole même, 
telle,
Avec deux elle
Estelle                   
    Élégante voyelle             
Accents toniques            
Dynamiques               
Accent tonique
                  Esthétique


lundi 9 novembre 2015

A l'abordage ! le défi n°154

Deux versions au choix d'un même défi, selon que vous êtes plus ou moins pressé par le temps.

Défi n° 154 : "Pourquoi chercher midi à quatorze heures ?"

jeudi 5 novembre 2015

Fenêtres sur la vie, de Jeanne Fadosi

NB : le sujet du défi n°154 sera affiché sur mon blog lundi prochain  9 novembre

Domi à la barre du défi n°153 des CROQUEURS DE MOTS nous invite à "thématiser de la plus belle façon la naissance". Les jeudis en poésie ont quartier libre ou peuvent  être inspirés par ce thème de la naissance.
Un sujet qui, en revisitant les archives de mon blog, m'a inspiré plusieurs fois. Aussi je récidive ce jeudi en rééditant ce poème achevé le dimanche 12 avril 2009 et que j'avais mis en ligne le 15 avril pour Les parchemins de Bigornette.

lundi 2 novembre 2015

Défi n°153 : (re)naissance

Dernière minute : c'est moi qui m'y colle lundi prochain
 pour lancer le défi suivant (n°154)

Domi à la barre du défi n°153 des CROQUEURS DE MOTS nous invite à "thématiser de la plus belle façon la naissance" en utilisant les mots d'une proposition parmi cinq.

La vie, chaque jour, est une éternelle renaissance

jeudi 29 octobre 2015

Théodora si c'est une fille

Domi à la barre du défi n°153 des CROQUEURS DE MOTS nous invite à "thématiser de la plus belle façon la naissance". Les jeudis en poésie ont quartier libre ou peuvent  être inspirés par ce thème de la naissance.
Un sujet qui, en revisitant les archives de mon blog, m'a inspiré plusieurs fois.
J'en profite donc pour rééditer ce poème écrit à l'origine pour le prénom du mercredi de JB du 25 janvier 2012 et remisé ICI.

lundi 26 octobre 2015

Pharaïlde, fée des pierres et de l'eau, pour Mil et Une

Avec l'indication d'usage que les habitués connaissent par cœur et dont ils peuvent s'agacer. C'est aussi cela transmettre : répéter pour ne pas laisser sur le bord de la route les nouveaux venus ...

Sur l'image du sujet de la semaine 43 de miletuneA vous de décider* de la découvrir avant ou après la lecture de ce qu'elle m'a inspirée, au croisement d'autres évocations (images support)

samedi 24 octobre 2015

Cette nuit c'est (déjà et de nouveau) l'heure d'hiver

billet réédité et (à peine) actualisé

Comme tous les ans, le dernier dimanche d'octobre, on passe à l'heure d'hiver (du moins en France), alors je recycle ce billet des années passées, qui n'a pas pris une ride lui, moi si sans doute, mais je ne les compte pas.

vendredi 23 octobre 2015

Traversée d'un désert, pour Mil et Une

Avec l'indication d'usage que les habitués connaissent par cœur et dont ils peuvent s'agacer. C'est aussi cela transmettre : répéter pour ne pas laisser sur le bord de la route les nouveaux venus ...

Sur les images du sujet de la semaine 41 de miletuneA vous de décider* de la découvrir avant ou après la lecture de ce qu'elle m'a inspirée, au croisement d'autres évocations (images support)

jeudi 22 octobre 2015

Une drôle de Victoire, de Jeanne Fadosi (autrement dit bibi)

Martine à la barre du défi n°152 des CROQUEURS DE MOTS nous convie à écrire des textes en vers ou en prose sur une ou plusieurs des photos qu'elle propose (5 inspirations différentes pour 3 défis ce qui laisse plus de choix).
... restant sur l'idée de grenouille, je réédite un acrostiche fait pour la cour de récré de JB pour le prénom Victoire.

mercredi 21 octobre 2015

Ça plane pour Bertrand

Ça plane pour Bertrand

Dans son aéroplane en plastique*
il ne craint que la nuit Bertrand
ce n'est pas comme le titanic
qui enviait les goélands

lundi 19 octobre 2015

Défi n°152 : Les crabes s'étaient fait la malle

Martine à la barre du défi n°152 des CROQUEURS DE MOTS nous convie à écrire des textes en vers ou en prose sur une ou plusieurs des photos qu'elle propose (5 inspirations différentes pour 3 défis ce qui laisse plus de choix).

jeudi 15 octobre 2015

L'amour du prochain, de Max Jacob

Martine à la barre du défi n°152 des CROQUEURS DE MOTS nous convie à écrire des textes en vers ou en prose sur une ou plusieurs des photos qu'elle propose (5 inspirations différentes pour 3 défis ce qui laisse plus de choix).

lundi 12 octobre 2015

Hommage à Lény Escudéro

J'ai croisé un jour un très vieux monsieur, sec et vaillant, cheveux gris et larges sillons aux creux des joues. Il s'apprêtait à partir à bicyclette et m'a fait un petit signe de la main parce que j'avais eu la politesse évidente de contourner une flaque d'eau avec ma voiture pour ne pas l'éclabousser. J'allais me garer pour visiter une exposition de pastel. il partait en promenade et ce visage m'avait trotté dans la tête. Cette impression de connaître sans pouvoir mettre un nom.

samedi 10 octobre 2015

Condamné à mort ! de Victor Hugo

Bicêtre
Condamné à mort ! 
Voilà cinq semaines que j'habite avec cette pensée, toujours seul avec elle, toujours glacé de sa présence, toujours courbé sous son poids_

jeudi 8 octobre 2015

Le Danube en colère, de Victor Hugo

Martine à la barre du défi n°151 des CROQUEURS DE MOTS nous a invité(e)s à broder en vers ou prose sur un ou des ou les 7 péchés capitaux y compris pour les jeudi en poésie.
Après Eve, de Marie Krysinska, que j'avais choisi pour se situer hors de ces jugements moraux, après ma participation de lundi axée sur des colères, ne vous irritez pas de ce que je mette en ligne l'intégralité de ce poème.

mercredi 7 octobre 2015

"Human, c'est ça aussi"

Devant l'abondance des commentaires élogieux concernant le film de Yann Arthus Bertrand, Human, oserai-je vous avouer que j'ai calé très vite sur des images superbes certes, mais dont les paroles me semblaient tellement . . . . . tellement . . . . . Oui j'avoue que j'ai zappé et je garderai silence sur ce que ces premières images m'ont inspirée de sentiments mêlés et de malaise car c'est bien au-delà des mots et du raisonnement.

Rafaël avait des ailes

Il n'est pas facile
le prénom de cette semaine
de maîtresse Jill Bill

lundi 5 octobre 2015

Défi n°151 : Colères !

Martine à la barre du défi n°151 des CROQUEURS DE MOTS nous a invité(e)s à broder en vers ou prose sur un ou des ou les 7 péchés capitaux.
Etant peu présente à mon blog et aux vôtres, non par paresse, mais parce que le temps n'est pas extensible et qu'il me faut faire des choix, j'ai opté pour la remise en ligne de ce texte qui est le 2ème épisode d'un récit que j'avais publié en décembre 2009.

jeudi 1 octobre 2015

Eve, de Marie Krysinska

Avec le défi n°151 des CROQUEURS DE MOTS, Martine nous invite à écrire sur un ou plusieurs ou les 7 péchés capitaux, y compris pour le jeudi en vers ou en prose.
Alors pourquoi ce choix ? Parce qu'on se situe dans l'en-deça des dictats de certaines religions, Eve, dans sa candeur, est pure dans sa gourmande volupté.

mercredi 30 septembre 2015

Clarisse à l'hospice

D'accord, avec un prénom se terminant ainsi, il était tentant de faire le rapprochement avec le défi de Martine pour les Croqueurs ...
J'en demande pardon aux Clarisse que j'ai rencontré sur mon chemin (il me semble qu'il y en eut une ou deux ...)

jeudi 24 septembre 2015

La vieillesse, de Sully-Pruhomme

J'avais programmé ce poème pour le 1er jeudi en poésie du défi n°150 proposé par Jill Bill. La mort la semaine dernière d'un poète-chanteur qui avait nourri mon enfance m'a conduit à lui rendre hommage. Guy Béart a chuté dans la rue en sortant de chez le coiffeur, à l'âge déjà vénérable de 85 ans.

lundi 21 septembre 2015

Défi n°150 : les vieux

Quelle belle et émouvante image que Jill Bill a proposé aux CROQUEURS DE MOTS comme support à notre plume en prenant la barre du défi n°150.
J'ai bien une idée de sujet qui me trotte dans la tête, mais comme je ne sais pas si j'aurai le temps et le courage de la mettre en forme pour lundi, je réédite ce billet écrit pour illustrer une proposition de 2009 alors que mon blog avait tout juste six mois : "la vieillesse et les vieux".

jeudi 17 septembre 2015

Hommage à Guy Béart

J'avais programmé un poème de Sully Prudhomme pour ce jeudi en poésie du défi n°150 des CROQUEURS DE MOTS proposé par Jill Bill. Je le mets en réserve pour jeudi prochain. Ce mardi midi j'ai appris la mort d'un des premiers chanteurs dont j'ai fillette appris par cœur les chansons, à en user les oreilles de mon entourage :

lundi 14 septembre 2015

93 cœurs pour un Mariage et des rêves d'enfants


Nous sommes 170 auteurs et illustrateurs à avoir participé depuis Avril 2011 aux projets en faveur de l’association Rêves qui permet à des enfants gravement malades de réaliser leur rêves grâce aux  droits d’auteurs et les bénéfices divers générés par nos 4 livres (anthologies éphémères) publiés à ce jour :

dimanche 13 septembre 2015

Au grenier, pour Mil et Une

Dernière minute :
c'est Jill Bill qui a pris la barre des CROQUEURS DE MOTS pour le défi n°150 à publier lundi prochain

Réédition pour Mil et Une d'un poème mis en ligne en octobre 2012 pour les CROQUEURS DE MOTS

jeudi 10 septembre 2015

La marchande d'habits, de Stéphane Mallarmé

Quartier libre donné par lilou pour ce 2e jeudi en poésie du défi n°149 des CROQUEURS DE MOTS. Après un 1e jeudi avec les oiseaux et un défi à contraintes de mots qui m'ont emmené dans les prés et les champs.

mercredi 9 septembre 2015

Alceste le menhir misanthrope*

Et il y a de quoi ...

C'est une information** entendue tôt mardi matin qui m'a soufflé cette amusette pour attirer l'attention sur le petit patrimoine souvent malmené par "les dictats" du productivisme

lundi 7 septembre 2015

jeudi 3 septembre 2015

La fauvette et le rossignol, de Jean-Pierre Claris de Florian

C'est reparti avec une proposition de lilousoleil pour les défis des CROQUEURS DE MOTS n°149 si je ne m'abuse. Oiseaux pour le premier jeudi en poésie de la rentrée. Et si je n'ai guère vu de mésanges cet été, à mon grand regret,

sujet du défi ---> CLIC

jeudi 27 août 2015

En godille avec Les croqueurs de mots, de Jeanne Fadosi

Ce jeudi 17 mai 2010, l'amirale Tricroquineuse avait commencé à mettre en musique les tours de quarts des prochains défis.
La prochaine quinzaine était confiée à l’œil d'aigle d'Hélène.
Confiée ? Non. c'est elle qui s'était proposée. Sur la coque de noix, pas de plan de table imposé.

jeudi 20 août 2015

Vieille marine ..., de Francis Jammes

Est-ce parce que le thème de la semaine 29 de miletune est un tableau de Paul Gauguin que j'ai envie de programmer ce poème ?
Jill Bill nous envoyait  faire de l'humour (ou pas) sur une mer d'huiles, d'aquarelles, de sépias etc, nous laissant la liberté des escales en poésie, avec ou sans peinture. Certes, Francis Jammes ne fait sans doute pas d'humour en posant ainsi ses mots sur le tableau de Gauguin. Peut-être ne le connaissait-il pas d'ailleurs, mais ils vont bien ensemble, non ?

mercredi 19 août 2015

jeudi 13 août 2015

El Desdichado, de Gérard de Nerval

Si je revisite mes poésies choisies sur mon blog, je n'y vois guère proposé les poèmes de Gérard de Nerval, l'une des figures de la poésie romantique du XIXe siècle français, qui a contribué par ses traductions, à faire connaître la poésie allemande et principalement Goethe.

dimanche 9 août 2015

Jeux innocents, pour Mil et Une

Avec l'indication d'usage que les habitués connaissent par cœur et dont ils peuvent s'agacer. C'est aussi cela transmettre : répéter pour ne pas laisser sur le bord de la route les nouveaux venus ...

jeudi 6 août 2015

La sirène, de Philippe de Thaun

Dans le sillage du défi océan, une poésie du jeudi sous le chant d'une charmeuse des ondes . . .

Avec Hauteclaire à la barre du défi n°94 des CROQUEURS DE MOTS, le premier jeudi en poésie se mettait sous l'égide de "la femme fatale".

lundi 3 août 2015

Dans le sillage du défi océan : Au bout du chemin de grève

J'ai déjà programmé la réédition d'un défi par quinzaine des poèmes en lien avec la mer ainsi que des prénoms du mercredi. Ce texte, j'ai été tenté de le rééditer mais je m'en tenais à un défi par quinzaine. Il fallait donc faire des choix.
Pourtant, le beau texte de Tizef  "Combien, combien encore ? "m'incite à le sortir de l'oubli.

jeudi 30 juillet 2015

Le navire, de Tristan L'Hermite

Après le pastiche de Il était un petit navire, revenons à de la poésie plus sérieuse avec celle de ce poète et dramaturge du XVIIe siècle
Pour le défi n°83, m'annette conviait les Croqueurs à "changer d'air"

mercredi 29 juillet 2015

lundi 27 juillet 2015

Dans le sillage du défi Océan : "Un chant d'encres"

Pour ce défi n°85 du 10 septembre 2012, Voilier, capitaine de quart, au pseudo prédestiné, nous avait proposé un univers sonore. Je l'avais écouté et mes pensées vagabondes m'avaient transportée là-bas ...

jeudi 23 juillet 2015

Il était un petit navire

Enriqueta nous proposant de prolonger tout l'été le défi n°148 sur l'Océan, je réédite ce vieux pastiche de la chanson Il était un petit navire que j'avais trouvée consignée sur une fiche incluse dans le cahier à couverture noire de mon père, un fiche genre bristol jaunie par le temps.

mercredi 22 juillet 2015

L'Aubain* . . .

Pour la 4ème réédition de mes prénoms du mercredi, en lien avec le défi Océan des CROQUEURS DE MOTS,

Ce jour du mercredi 10 du mois de février de l'an 2010, j'invitais dans votre imagination à venir un instant prendre les bains à "la reine de l'iode" qu'est la station balnéaire de Saint-Aubin sur mer et où, cette fin de semaine d'hiver, j'y avais apprécié la gentillesse discrète des gens croisés sur mon chemin.

jeudi 16 juillet 2015

L'Angélus de la Mer, de Léon Durocher, musique de Gustave Goublier

Pour les jeudi en poésie de l'été des CROQUEURS DE MOTS et dans le sillage du défi Océan ...

La musique est de Gustave Goublier, mais j'en ignore toujours l'auteur des paroles, donc du poème.
Si une ou un copinaute peut  Merci à Jill Bill et Quichottine qui ont éclairé ma lanterne.

mercredi 15 juillet 2015

Géorgine, sirène ou sardine ?

Pour la 3ème réédition de mes prénoms du mercredi, en lien avec le défi Océan des CROQUEURS DE MOTS, restons dans le thon, pardon dans le ton des mises en ligne récentes ...

lundi 13 juillet 2015

Je l'ai reçu !

Et même cela fait quelques jours et j'aurais pu le signaler ici plus tôt.
J'ai pu enfin le tenir en main tel un vrai livre qu'il est . . . et surtout, surtout, le lire en lectrice . . . pour en apprécier l'histoire, débarrassée de la tâche de débusquer les coquilles et les fautes d'orthographe.

Dans le sillage du défi n°148 ... "Poissons de tous pays"

Enriqueta a proposé aux CROQUEURS DE MOTS de prolonger tout l'été le défi n°148 en y ajoutant "navires en détresse"
J'ai revisité mes anciens défis et j'en ai trouvé 4 ayant un lien avec l'océan que je rééditerai un lundi sur deux. Voici le premier

samedi 11 juillet 2015

Vie et sagesse

Voilà plusieurs jours que me trotte dans la tête l'envie d'écrire un petit article sur ce sujet qui court sur les ondes comme en défi aux grondements du Monde
L'idée en est même relativement bien aphorisée dans le titre de Philosophie Magazine :
Comment ne pas passer à côté de sa vie ?

vendredi 10 juillet 2015

Fleur de lie, pour Mil et Une

Avec l'indication d'usage que les habitués connaissent par cœur et dont ils peuvent s'agacer. C'est aussi cela transmettre : répéter pour ne pas laisser sur le bord de la route les nouveaux venus ...
Sur les images réunies en album du sujet de semaine 28 de miletuneA vous de décider* de la découvrir avant ou après la lecture de ce qu'elle m'a inspirée, au croisement d'autres évocations (images support)

jeudi 9 juillet 2015

Sardines à l'huile, de Georges Fourest

pour les jeudis en poésie d'été dans le sillage du défi Océan, un titre qui suggère bien la suite du poème, quoique ...

Pour le jeudi 24 mai 2012 j'avais pris en main ma "bible" en poésie de Pierre Seghers, poète lui-même (on l'oublie trop) 
  
J'avais en tête la vague idée d'un hareng saur incontournable et de petits lapons qui boivent l'huile de poisson.
Mais ces sardines-là, c'est peu dire qu'elles me réjouissaient et me réjouissent encore.

mercredi 8 juillet 2015

Une anémone prénommée Gébétrude

Le 3 février 2010, elle nous avait gâté, Bigornette, avec ce drôle de prénom. Alors, cette fois-là, ma guinguette plantait le décor en bord de mer

Gébétrude pleine de candeur.
Préfère à l’altitude,
De l’océan, les profondeurs.

jeudi 2 juillet 2015

Je ne sais pourquoi ..., de Paul Verlaine

On l'a rimé, on l'a chanté sur tous les rythmes et tous les tons, à toutes les époques...
C'est l'océan, la mer, le grand bleu...
Choisissez votre océan ou votre mer et rendez-lui hommage...

Telle est la consigne de Enriqueta pour le défi n°148 des CROQUEURS DE MOTS, dernier avant la pause d'été. Et pour le dernier jeudi en poésie de la saison, les oiseaux de mer ou les îles.

mercredi 1 juillet 2015

Les prénoms du mercredi saison 6 à La cour de récré de JB

Saison 6 début septembre 2014 ---> fin juin 2015

La ronde des prénoms continue encore sur le vieil OB tant que la maîtresse d'école et son château ne sont pas virés. Peut-être bien qu'on est en train de jouer les prolongations. Après, on continuera bien à se suivre ...

Romuald prend toujours la pose

Vacances d'été pour les prénoms du mercredi ... mais en jetant un oeil sur les prénoms des saisons passées, j'en ai trouvé quelques uns ayant quelque chose en commun avec la mer et l'océan. Vous voyez où je veux en venir ? L'idée de prolonger un peu le défi n°148 de Enriqueta à travers la réédition au fil des mercredis de ces anciens billets.
Et pour commencer, honneur à un oiseau des marais des bords de mer

mardi 30 juin 2015

Oyez, oyez, les doux rêveurs et les autres ...

L'endurance de Quichottine et de ses lutins a encore apporté l'espoir d'offrir un rêve ou deux à des enfants gravement malades par l'intermédiaire de l'association Rêves.

La nouvelle anthologie, en préparation depuis le lancement de l'idée en juillet 2014 sur le blog des Anthologies éphémères est parue.

lundi 29 juin 2015

Défi n°148 : L'océan au creux des mains

On l'a rimé, on l'a chanté sur tous les rythmes et tous les tons, à toutes les époques...
C'est l'océan, la mer, le grand bleu...
Choisissez votre océan ou votre mer et rendez-lui hommage...

Telle est la consigne de Enriqueta pour le défi n°148 des CROQUEURS DE MOTS, dernier avant la pause d'été.

samedi 27 juin 2015

Vers le métro, pour Mil et Une

Avec l'indication d'usage que les habitués connaissent par cœur et dont ils peuvent s'agacer. C'est aussi cela transmettre : répéter pour ne pas laisser sur le bord de la route les nouveaux venus ...
Sur les images réunies en album du sujet de semaine 26 de miletuneA vous de décider* de la découvrir avant ou après la lecture de ce qu'elle m'a inspirée, au croisement d'autres évocations (images support)

C'étaient deux rues ordinaires.
L'une, aux masures coïncées entre les immeubles début de siècle, aux façades grises, sans vitrines attrayantes, ballustrades et pigeons ramiers.

jeudi 25 juin 2015

L'Océan, chanson de Spencer, Bertal et Maubon

On l'a rimé, on l'a chanté sur tous les rythmes et tous les tons, à toutes les époques...
C'est l'océan, la mer, le grand bleu...
Choisissez votre océan ou votre mer et rendez-lui hommage...

Telle est la consigne de Enriqueta pour le défi n°148 des CROQUEURS DE MOTS, dernier avant la pause d'été.
Les marins et les ports ont fait l'objet de mes derniers poèmes choisis pour le défi précédent (147)

mercredi 24 juin 2015

Lynda avec un i grec


l'autre mercredi j'ai chanté
Miriam sans Y et avec cœur
Ce jour d'hui Lynda qui m'a enchanté
en a mis deux en accroche cœur
à son nom du mois de may

samedi 20 juin 2015

Matin sur le port, de Albert Samain

Initialement programmé jeudi 18 juin pour le défi n°147  ABC convie les CROQUEURS DE MOTS à coiffer leur béret de matelot, docile ou rebelle tout en nous encourageant à retrouver la terre ferme pour les jeudis en poésie.
J'ai choisi un autre poème qui prolonge d'ailleurs celui que je proposais le jeudi précédent. Mais comme j'aimerais tant me promener au matin sur les ports de mes étés d'enfance ...

vendredi 19 juin 2015

Aux matines, pour Mil et Une

Avec l'indication d'usage que les habitués connaissent par cœur et dont ils peuvent s'agacer. C'est aussi cela transmettre : répéter pour ne pas laisser sur le bord de la route les nouveaux venus ...
Sur l'image du sujet de semaine 25 de miletuneA vous de décider* de la découvrir avant ou après la lecture de ce qu'elle m'a inspirée, au croisement d'autres évocations (images support)

Aux matines
Le café crème a versé
Sur le baba qu'en est baba.

jeudi 18 juin 2015

Brise marine, de Stéphane Mallarmé

Pour le défi n°147  ABC convie les CROQUEURS DE MOTS à coiffer leur béret de matelot, docile ou rebelle tout en nous encourageant à retrouver la terre ferme pour les jeudis en poésie.
J'avais programmé pour aujourd'hui infiniment plus gai et léger, mais Eglantine m'a devancée jeudi dernier (11 juin 2015) en publiant Matin sur le port de Albert Samain.

lundi 15 juin 2015

Défi n°147 : Ohé du matelot !

Pour le défi n°147 des CROQUEURS DE MOTS voici la feuille de route de ABC
À ses risques et périls, Dômi m'a confié la barre, pour la quinzaine
Je me jette à l'eau,
euh non,
j’attrape le gouvernail
et je vous embarque sur mon navire

jeudi 11 juin 2015

Et pendant ce temps ...

Ce texte, commandé par une actualité qui ne fait pas la une est le prolongement de mon évasion en jeudi en poésie

Quand le dernier arbre
aura été abattu

dimanche 7 juin 2015

La musique, de Charles baudelaire

programmé pour le jeudi 28 mai avant ma découverte sur wikisource. Reprogrammé pour le jeudi suivant au cas où la paresse ... décalé à dimanche pour en déguster le chant dans les vers

jeudi 4 juin 2015

Chantre, de Guillaume Apollinaire

Si lilou a mis le défi n°146 des CROQUEURS DE MOTS en musique, elle nous a laissé le champ libre pour le jeudi en poésie. Musique, un bien beau fil conducteur pour la poésie.

lundi 1 juin 2015

Défi n°146 : en ouvrant les oreilles

Défi n°146 des CROQUEURS DE MOTS proposé par Lilou.

Alors aujourd’hui pour ce défi  on ouvre ses oreilles…
Le morceau s’appelle « VOCALISE » composé par un certain Rachmaninov
Vous êtes inspirés par la musique, par le titre, par le compositeur ou encore par l’interprète.

Aubade rurale

dimanche 24 mai 2015

L'homme approximatif (1ère partie), de Tristan Tzara

Petit apparté : Domi nous a rappelé dans sa news de récap que 
c'est lilousoleil qui lance le prochain défi lundi prochain sur son blog.

Tristan Tzara, une piqûre de rappel par Fanfan qui a tenté dans la bonne humeur de nous emmener l'espace d'un défi sur les traces du mouvement dada.

jeudi 21 mai 2015

Petit nNormand illustré(e)

Entendez par la graphie bizarre du titre
Le petit normand illustré par un Normand illustre

Défi n°145 des CROQUEURS DE MOTS piloté par Fanfan à la mode dada.avec en contrepoint une tirade d'un grand classique autorisée à notre mode.

samedi 16 mai 2015

Un échafaud, extrait de Le Pape, de Victor Hugo, 1e partie

Début de cet extrait que je publie en raison de l'actualité mondiale de la peine de mort (source Le Pape, de Victor Hugo, wikisource)
Je ne cherche pas à convaincre. Le suis-je moi-même ? Juste avec les mots de Victor Hugo, à donner de la substance à la réflexion

Un échafaud, extrait de Le Pape, de Victor Hugo, 2e partie

Lire le DEBUT ---> ; Lire la FIN ---> (les trois morceaux peuvent se lire séparément, et même dans le désordre)
Deuxième partie de cet extrait que je publie en raison de l'actualité mondiale de la peine de mort (source Le Pape, de Victor Hugo, wikisource)
Je ne cherche pas à convaincre. Le suis-je moi-même ? Juste avec les mots de Victor Hugo, à donner de la substance à la réflexion

Un échafaud, extrait de Le Pape, de Victor Hugo, 3e partie

Fin de cet extrait que j'ai publié en trois parties en raison de l'actualité mondiale de la peine de mort (source Le Pape, de Victor Hugo, wikisource)
Je ne cherche pas à convaincre. Le suis-je moi-même ? Juste avec les mots de Victor Hugo, à donner de la substance à la réflexion

jeudi 14 mai 2015

Marquise, de Pierre Corneille

Défi n°145 des CROQUEURS DE MOTS piloté par Fanfan à la mode dada.avec en contrepoint une tirade d'un grand classique autorisée à notre mode.
D'accord, Marquise n'est pas une tirade à proprement parler mais ce poème devenu chanson est tout de même un morceau de bravure et il trouverait sa place dans bien des pièces de marivaudages ...

mercredi 13 mai 2015

Claire Roxane

Roxane coulait de source claire
Lumineuse dans la clairière
Le dimanche voyait d'ordinaire
y emplir des bonbonnes entières

vendredi 8 mai 2015

V'là aut' chose, pour Mil et Une

Avec l'indication d'usage que les habitués connaissent par cœur et dont ils peuvent s'agacer. C'est aussi cela transmettre : répéter pour ne pas laisser sur le bord de la route les nouveaux venus ...
Sur l'image du sujet de semaine 19 de miletuneA vous de décider* de la découvrir avant ou après la lecture de ce qu'elle m'a inspirée, au croisement d'autres évocations (images support)

jeudi 7 mai 2015

Janvier aime-t-il ?, de Jeanne Fadosi

2nd jeudi en poésie du défi n°144 des CROQUEURS DE MOTS, proposé par Dômi (capitaine multiblogueuse) sous le signe de l'addiction.
addicte aux jeudis en poésie mais pas que, je manque rarement un rendez-vous de La cour de récré de JB. Pour ce mercredi-là, je poétisais sans complexe sur l'addiction aux jeux où le repenti (pas moi) se retirait d'un monde à l'envers (clin d’œil à un défi récent de lénaïg).

mercredi 6 mai 2015

Cinquante ans d'Ecole des Loisirs


Un bien joli nom que je connais il me semble depuis toujours.
Toujours ? pas vraiment pourtant puisque, à l'occasion d'un butinage sur les blogs ou devrais-je écrire papillonnage je viens de découvrir sur Ecrimages que l'Ecole des Loisirs fête ses 50 ans.

Les planches de Pavel

Les planches de Pavel

Du lundi au vendredi
Pavel manie la truelle
en chantant des ritournelles
tout en lissant des enduits

lundi 4 mai 2015

Défi n°144 : tous addicts

Pour ce défi n°144 des CROQUEURS DE MOTS la capitaine dômi a mis le cap de la coquille sur les addictions. Enfin ... pas tout à fait. Sur notre feuille de route elle a noté :
« Je pense que dans la vie nous sommes tous addicts à quelqu’un ou quelque chose. Alors je vais faire simple. Je vais vous demander de broder autour de cette image. »

vendredi 1 mai 2015

jeudi 30 avril 2015

Opium, de Charlys et Guy d'Abzac

Not' capitaine dômi, alias Dimdamdom, à la barre du défi n°144 des CROQUEURS DE MOTS nous invite à poétiser sans aucun complexe sur notre addiction.
Vous le savez, je préfère réserver mes jeudis en poésie aux poésies des autres (ou aux chansons).

J'ai évidemment pensé à Baudelaire et à ses Fleurs du mal
J'ai pensé au cahier noir de mon père qui y a consigné Du gris ou

Une petite voix a chanté dans ma tête ...

mercredi 29 avril 2015

Le message de Colombe

Il avait fallu que je déplace ce galet, témoignage d'une belle amitié, que les acrobaties de mon chat menaçaient sur le piano, pour que je découvre bien tard ce regard si pénétrant et si calme près de la petite Colombe d'argile !

mardi 28 avril 2015

Des lettres, des mots, du sens :D comme date

Avec l'indication d'usage que les habitués connaissent par cœur et dont ils peuvent s'agacer. C'est aussi cela transmettre : répéter pour ne pas laisser sur le bord de la route les nouveaux venus ...
Sur l'image du sujet de semaine 18 de miletuneA vous de décider* de la découvrir avant ou après la lecture de ce qu'elle m'a inspirée, au croisement d'autres évocations (images support)

lundi 27 avril 2015

Oyez les croqueurs de mots et autres défiblogueurs...

Primo, le défi n°144 des CROQUEURS DE MOTS est en partance sur le blog de Capitaine Dômi, Dimdamdom59

Deuxio, les évolutions des plateformes et les nombreux déménagements ont rendus largement obsolète cette page ouverte sur mon blog historique

Certains blogs ont disparu de la Toile, d'autres ont changé d'adresse ou de nom ou de plateforme ...

Je vais essayer de la reconstituer.

Merci de me laisser ici vos coordonnées ...

vendredi 24 avril 2015

Des mots ou le silence, pour Mil et Une

Avec l'indication d'usage que les habitués connaissent par cœur et dont ils peuvent s'agacer. C'est aussi cela transmettre : répéter pour ne pas laisser sur le bord de la route les nouveaux venus ...
Sur l'image du sujet de semaine 16 de miletuneA vous de décider* de la découvrir avant ou après la lecture de ce qu'elle m'a inspirée, au croisement d'autres évocations (images support)

jeudi 23 avril 2015

Parler pour ne rien dire, de Raymond Devos

A nouveau la dévouée Enriqueta est à la barre du défi n°143 des CROQUEURS DE MOTS, sous le mot clé Malade
Pour le second jeudi en poésie, nous sommes conviés à raconter en rimes une maladie qui n'en est pas vraiment une. J'ai choisi d'illustrer la logorrhée* et d'accorder à Raymond Devos le bénéfice de l'indulgence envers eux.