Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, combien en 2016 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 27 août 2015

En godille avec Les croqueurs de mots, de Jeanne Fadosi

Ce jeudi 17 mai 2010, l'amirale Tricroquineuse avait commencé à mettre en musique les tours de quarts des prochains défis.
La prochaine quinzaine était confiée à l’œil d'aigle d'Hélène.
Confiée ? Non. c'est elle qui s'était proposée. Sur la coque de noix, pas de plan de table imposé.

jeudi 20 août 2015

Vieille marine ..., de Francis Jammes

Est-ce parce que le thème de la semaine 29 de miletune est un tableau de Paul Gauguin que j'ai envie de programmer ce poème ?
Jill Bill nous envoyait  faire de l'humour (ou pas) sur une mer d'huiles, d'aquarelles, de sépias etc, nous laissant la liberté des escales en poésie, avec ou sans peinture. Certes, Francis Jammes ne fait sans doute pas d'humour en posant ainsi ses mots sur le tableau de Gauguin. Peut-être ne le connaissait-il pas d'ailleurs, mais ils vont bien ensemble, non ?

mercredi 19 août 2015

jeudi 13 août 2015

El Desdichado, de Gérard de Nerval

Si je revisite mes poésies choisies sur mon blog, je n'y vois guère proposé les poèmes de Gérard de Nerval, l'une des figures de la poésie romantique du XIXe siècle français, qui a contribué par ses traductions, à faire connaître la poésie allemande et principalement Goethe.

dimanche 9 août 2015

Jeux innocents, pour Mil et Une

Avec l'indication d'usage que les habitués connaissent par cœur et dont ils peuvent s'agacer. C'est aussi cela transmettre : répéter pour ne pas laisser sur le bord de la route les nouveaux venus ...

jeudi 6 août 2015

La sirène, de Philippe de Thaun

Dans le sillage du défi océan, une poésie du jeudi sous le chant d'une charmeuse des ondes . . .

Avec Hauteclaire à la barre du défi n°94 des CROQUEURS DE MOTS, le premier jeudi en poésie se mettait sous l'égide de "la femme fatale".

lundi 3 août 2015

Dans le sillage du défi océan : Au bout du chemin de grève

J'ai déjà programmé la réédition d'un défi par quinzaine des poèmes en lien avec la mer ainsi que des prénoms du mercredi. Ce texte, j'ai été tenté de le rééditer mais je m'en tenais à un défi par quinzaine. Il fallait donc faire des choix.
Pourtant, le beau texte de Tizef  "Combien, combien encore ? "m'incite à le sortir de l'oubli.