Chaque jour je n'oublie pas Anne-Sophie et ses compagnes d'infortune

145 en 2010 ; 122 en 2011 ; 148 en 2012 ; 121 en 2013 ; 118 en 2014 ; 122 en 2015, combien en 2016 ?

(clic sur le lien pour comprendre ... un peu)

jeudi 31 mars 2016

samedi 26 mars 2016

Revue de presse, pour Mil et Une

Sur les images du sujet de la semaine 16-12 de miletune
Je pourrais faire comme d'habitude et vous laisser le choix de voir ou non l'image support, sauf que la consigne était cette fois nous proposait une revue de presse en donnant  à chaque image un titre et une légende en une seule phrase. Partir des images a ici toute sa place

Aux confins du Monde, pour Mil et Une

Zen, si j'ai repris mes précautions d'usage que les habitués connaissent par cœur et dont ils peuvent s'agacer, c'est que  transmettre, c'est aussi cela : répéter pour ne pas laisser sur le bord de la route les nouveaux venus . . .
Sur l'image du sujet de la semaine 16-10 de miletuneA vous de décider* de la découvrir avant ou après la lecture de ce qu'elle m'a inspirée, au croisement d'autres évocations (images support)

Papillon, papillons, pour Mil et Une

Zen, si j'ai repris mes précautions d'usage que les habitués connaissent par cœur et dont ils peuvent s'agacer, c'est que  transmettre, c'est aussi cela : répéter pour ne pas laisser sur le bord de la route les nouveaux venus . . .
Sur l'image du sujet de la semaine 16-09 de miletuneA vous de décider* de la découvrir avant ou après la lecture de ce qu'elle m'a inspirée, au croisement d'autres évocations (images support)

Le sujet de la semaine, je ne pouvais pas ne pas y répondre. Mais comment y répondre ?  Quelle scénographie pour l'écrire, résumer sans trahir, suggérer sans déformer, saluer sans offenser ?

jeudi 24 mars 2016

Dis-lui, de Jeanne Fadosi

Avertissement : ce billet était programmé (comme tous ceux publiés ces derniers jours) depuis la semaine dernière, j'avais même hésité à m'excuser de le republier encore, alors qu'il se passe tant de drames dans le monde. Seulement voilà, si vous ne l'avez pas trouvé jeudi matin c'est que j'ai oublié de programmer l'heure restée sur celle où j'ai ouvert la page blanche de l'article : 11:01.
Je le dédie 
à tous ceux qui sont dans la peine, 
ici là-bas, ailleurs, partout
sur cette Terre que nous habitons tous

mercredi 23 mars 2016

lundi 21 mars 2016

Défi n°162 : Les croqueurs font leur cinéma

Lilou aux commandes du défi n°162 des CROQUEURS DE MOTS nous propose de développer un scénario avec des contraintes de vocabulaire :
Une femme en robe rouge descend du bus. Elle est furieuse. Elle bouscule un homme qui traverse la rue en dehors des passages piétons.
Vous devrez utiliser les verbes : caqueter, rêver, applaudir, s’ébaudir, refroidir
Les noms : portail, violon, gazon ; galurin, hérisson, allure, caraco.
Les adjectifs : opportun, guilleret, pâle, maudit, violet.

jeudi 17 mars 2016

Aux femmes, de Louise Ackermann

Lilousoleil sans faute à la barre du défi n°162 des CROQUEURS DE MOTS et sa consigne pour les jeudis poésies  "vous avez toute liberté de composer vos poèmes  ou de nous offrir ceux de vos poètes préférés."
jeudi 17 mars : qu’ils parlent des femmes  (le 8 est passé) mais le thème est inépuisable
Jeudi 24 mars :  qu’ils parlent de la couleur rouge.

lundi 14 mars 2016

Défi n°161 : compte-rendu de la semaine

Envie enfantine de réunir les compte-rendus de Jeanne sur la quinzaine du défi des Croq's et celui d'Alice que j'ai annoncé vendredi dernier.
Pour mémoire, 
A l'abordage Le défi n°161 !Défi n°161 : Quiproquo sur la date ;
suivi de Défi n°161 : version longue, jeudi 25 févriervendredi 4 marsépilogue, lundi 7 mars

et normalement, cette fois-ci, c'est bien lilousoleil qui officie à la barre du défi n°162 des CROQUEURS DE MOTS

jeudi 10 mars 2016

La terre est bleue comme une orange, de Paul Eluard

Un petit cafouillage sur le calendrier m'a fait prendre au débotté la barre des CROQUEURS DE MOTS pour le défi n°161. En laissant la liberté du choix des poèmes des jeudis, avec "rendez-vous" et "erreur" comme fils conducteurs pour ceux qui le préfèrent.

mercredi 9 mars 2016

lundi 7 mars 2016

Défi n°161 : Quiproquo sur la date

Un petit cafouillage sur le calendrier m'a fait prendre au débotté la barre des CROQUEURS DE MOTS pour le défi n°161 en en tirant parti :
Malentendu ? Quiproquo ? Ne nous prenons pas la tête sur ce rendez-vous manqué, d'autant plus savoureux que ce n'est pas tous les quatre matins qu'on rate un 29 février. Ceci m'a inspiré le thème (et le titre) de ce défi en instance, avec le feu vert de la "commanderie" (sic Jill)

samedi 5 mars 2016

Sans mots

Aujourd'hui, 5 mars 2016 débute le dix-huitième printemps des poètes.

J'ai écrit, au dos d'une des photos qui m'inspirent l'impératif devoir de mettre sur une Toile les couleurs de cette tragédie, les deux premières strophes de ce poème. Deux strophes surgies au cœur de la nuit noire mémorisées, consignées avant l'oubli, dès avant de confier mes intentions à mon blog photos samedi dernier.
J'ai hésité à écrire une troisième strophe. J'ai eu plus de mal. Je ne suis pas satisfaite. Dire nous est autrement plus difficile !

jeudi 3 mars 2016

Un rendez-vous, de Sully Prud'homme

Un petit cafouillage sur le calendrier m'a fait prendre au débotté la barre des CROQUEURS DE MOTS pour le défi n°161. En laissant la liberté du choix des poèmes des jeudis, avec "rendez-vous" et "erreur" comme fils conducteurs pour ceux qui le préfèrent.
Je  n'ai pas pu me résoudre à couper ce poème et je vous rassure, sa lecture en est fluide et ne prendra qu'une ou deux minutes.

mardi 1 mars 2016

A l'abordage Le défi n°161 !

Malentendu ? Quiproquo ? Ne nous prenons pas la tête sur ce rendez-vous manqué, d'autant plus savoureux que ce n'est pas tous les quatre matins qu'on rate un 29 février. Ceci m'a inspiré le thème (et le titre) de ce défi en instance, avec le feu vert de la "commanderie" (sic Jill) :

Défi n°161 : Quiproquo sur la date

Captive

Pour l'herbier de poésie chez Adamante